Dame Katell

Dame Katell: Période « Croisade »

Elena Gregos est née en 1167 à Jérusalem. Fille illégitime d Amaury, roi de Jérusalem et d’Octavia Gregos, une des suivantes de sa première épouse Agnès de Courtenay. Elle n a que 7 ans au décès de son père. Octavia quitte le palais et confie sa fille au couvent St Étienne d’ou elle ne sortira que pour épouser un homme qu elle ne connaît pas. Enchantée par cette perspective elle décide de profiter de l’effervescence des échanges entre Occident et terre Sainte pour s’embarquer depuis Cesaree vers l’Europe….

Dame Katell: Période « Guerre de Cent Ans »

Katell Josse Poulain est née à Paris en 1367 dans une famille aisée dont le père Maître Jacques Josse Poulain est un apothicaire renommé.
Bien qu’ayant grandi au milieu des flacons de remèdes et des pots d’onguent, elle n’a jamais montré d’intérêt pour le commerce paternel. Dés son plus jeune âge, elle a manifesté goût et coeur pour le travail du fil. Elle fut donc placée, dés ses 10 ans chez Maitre Jehan André, ami de son père, maître brodeur dont l’activité était florissante depuis qu’il recevait régulièrement commande du Prévôt de Paris. Elle en sort 8 ans plus tard et elle n’eut malheureusement pas le temps de vivre de son art puisqu’on la maria à un vieux barbon de notaire de 30 ans son aîné. Ce dernier, ainsi que les trois autres maris qui suivirent eurent la délicatesse de quitter ce monde prématurément, lui laissant chacun fortune et descendance.

Durant toutes ces années où elle n’a manqué de rien, Dame Katell n’a pas renoncé à sa passion. Elle brode notamment pour le Couvent des Célestins, richement doté par le Roi Charles V, tout en élevant ses enfants. En 1414, tandis que les Armagnacs reprennent le contrôle de Paris, Eudes Saint Jean, son dernier mari décède, faisant promettre à leur fils aîné qu’il trouvera un bon parti pour remarier sa mère. Dame Katell n’envisageait pas les choses de cette façon. Après avoir passé les plus belles années de sa vie à s’occuper de maris, enfants, domestiques et finances, il n’était pas question qu’elle s’enchaîne une fois de plus. Un matin elle quitte Paris, n’emportant pour tout bagage qu’un coffre de vêtements et ses fils à broder. En route vers les Flandres où, disait-on se trouvaient les meilleurs maître tapissiers, Dame Katell fit étape dans une auberge où elle croisa un bien curieux équipage …

%d blogueurs aiment cette page :
search previous next tag category expand menu location phone mail time cart zoom edit close